Le ravalement de façade étant obligatoire tous les 10 ans, il est donc important de réaliser des travaux de qualité. Rappelons que le ravalement joue un double rôle : celui de réduction des ponts thermiques d’une part, et celui d’esthétique d’autre part.

Réaliser un état des lieux

L’état des lieux a pour but de s’enquérir de l’état général du bâti et de l’âge de la façade, des matériaux avec lesquels elle est constituée. C’est au cours de cette visite préalable que les pathologies sont également diagnostiquées. Ces dernières peuvent être de deux types : celles provoquant ou non la dégradation de la façade.

Choisir la bonne technique et disposer des bons matériaux

C’est en fonction de ces pathologies que la technique la plus appropriée sera déployée. Avant de traiter ces dernières, un nettoyage complet devra être réalisé. La technique utilisée va aussi dépendre de la composition de la façade : à base d’enduit, en crépi, en pierres de taille, en brique, en bois ou encore en bardage. La technique la plus souvent utilisée est le lavage à haute pression ou nettoyage au kärcher, le gommage ou encore le ponçage. Les autres techniques dont les professionnels se servent sont par ailleurs le sablage, le peeling, l’hydrogommage ou encore le nettoyage par nébulisation.

Quant au ravalement proprement dit, il consiste à traiter la façade suivant ses pathologies décelées au cours du diagnostic. Le façadier doit donc disposer des équipements et des matériels nécessaires pour réaliser sa mission.

Bénéficier des bons conseils

Les ravalements de façades de qualité sont le plus souvent réalisés par des professionnels expérimentés. Ceux-ci partagent le plus souvent des conseils sur mesure, en fonction des attentes de leur client, de leurs possibilités financières ainsi que de la durabilité des matériaux et de leurs performances. Rappelons que le ravalement doit s’accompagner de travaux d’isolation thermique.

Demandez les informations complètes sur votre ravalement avec le professionnel Harmonie.