Il existe deux types d’isolation thermique, l’isolation thermique par l’extérieur et par l’intérieur. Si l’une comme l’autre, elles permettent d’améliorer la performance thermique d’un habitat, elles ont par contre des avantages et des inconvénients différents. De même leur devis isolation thermique.

L’isolation par l’extérieur : avantages

Une isolation par l’extérieur est le fait de mettre un manteau isolant à l’extérieur et enveloppant le bâtiment. Elle permet de réduire de beaucoup la consommation de chauffage, elle peut se faire en même temps qu’un ravalement, l’aspect des façades peut être modernisé, les habitants ne sont pas obligés d’évacuer les lieux durant les travaux mais en plus, il n’y a pas de réduction de la surface habitable et le confort est nettement amélioré.

L’isolation par l’extérieur : inconvénients

L’inconvénient c’est que plusieurs aspects de la maison changeront (façades, toitures, ouvertures), le système de récupération des eaux de pluie, l’éclairage intérieur… Elle ne peut être faite qu’avec l’accord des architectes des Bâtiments de France et suivre les règles d’urbanisme de la commune. Mai en plus son coût est plus élevé que le coût d’une isolation par l’intérieur.

L’isolation par l’intérieure : avantages

Pour l’isolation par l’intérieure, les travaux se font à l’intérieur. L’avantage c’est que la mise en œuvre est rapide et facile et en plus moins cher. L’effet parois froide est supprimé et le confort en est alors amélioré dans l’habitat. La réhabilitation et la redistribution est simplifié par le système de doublage permettant le passage des gaines.

L’isolation par l’intérieur : inconvénients

Déjà l’espace habitable sera réduit. Les plans électriques pourront être changés (déplacement des prises, interrupteurs…). Les décorations devront être refaites et les habitants devront évacuer les lieux durant les travaux (dépose d’isolation précédente, remplacement d’un montage vide d’air,

En résumé, il faut prendre en compte l’esthétique, l’efficacité et la facilité de pose et d’entretien. Par ailleurs, le plancher bas devra toujours être traité sachant qu’à lui seul, la consommation peut aller dans les 17%.